SOUTIEN AUX OSC : Le PROS fait ses adieux

SOUTIEN AUX OSC : Le PROS fait ses adieux

Le Programme de renforcement des capacités des organisations de la société civile (PROS), financé par l’Union européenne et le gouvernement du Burkina Faso, après dix ans de fonctionnement, est à son épilogue. En effet, la cérémonie de clôture dudit programme a eu lieu le 28 juin 2012 à Ouagadougou. L’objectif du programme était de faire en sorte que les Organisations de la société civile (OSC) contribuent activement et plus efficacement au processus de développement national et régional. 2003-2012, c’est la période sur laquelle s’est étendue la durée de vie du Programme de renforcement des capacités des organisations de la société civile (PROS). Financé par l’Union européenne et le Burkina Faso, ce programme a soutenu près de 101 associations. Il a apporté une nouvelle dynamique aux OSC. Selon le représentant de la délégation de l’Union européenne, Christian Frigaard Rasmussen, la fin du PROS ne signifie pas la fin du soutien de l’Union européenne à la société civile. Il souhaite que dans cette phase de transition, les OSC travaillent à maintenir les acquis et à affiner les visions et leur mandat, même sans « argent frais ». Et ce, afin de prouver leur valeur intrinsèque aussi bien dans le développement du Burkina Faso qu’auprès des populations. Sadou Sidibé, Secrétaire général du Ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité, représentant le ministre, a laissé entendre que la cérémonie de clôture des activités du PROS doit être une occasion pour faire une analyse méthodique de toutes les activités menées depuis la signature de la convention avec l’Union européenne. Pour lui, si le maximum a été fait pour l’atteinte des objectifs escomptés, certaines activités majeures n’ont pas pu être menées à terme. Il a cependant souhaité que les expériences qui ont été accumulées fassent l’objet d’une large diffusion auprès de tous les autres acteurs afin de susciter une participation plus efficace et plus active de l’ensemble des OSC au développement du Burkina Faso. Pour un suivi et une efficience des OSC, le PROS a mis à la disposition du gouvernement des bases de données informatisées permettant un enregistrement et une mise à jour plus efficace en ligne des données des associations et des ONG (Organisations non gouvernementales). Le PROS, au cours de son existence, a permis aux OSC de se structurer, de s’organiser, de se professionnaliser, de se concerter et de collaborer avec les autorités communales, régionales et nationales. Le président du comité national des OSC, Jonas Hien, a affirmé que le PROS a été d’un grand apport pour les OSC. De ce fait, il estime qu’il y a eu des acquis mais aussi des insuffisances. Dans le sens de promouvoir toujours les activités des OSC, l’Union européenne a commencé son nouveau cycle de programmation sur le 11e FED. Cet outil financier d’aide au développement prévoit la possibilité de soutenir les OSC. En rappel, la convention de financement du PROS a été signée le 7 avril 2006 entre le gouvernement du Burkina Faso et la délégation de l’Union européenne. Françoise DEMBELE Source Le Pays]]>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *