SCADD : La matrice de performance 2014-2016 paraphée par les parties prenantes

SCADD : La matrice de performance 2014-2016 paraphée par les parties prenantes

La matrice de performance 2014-2016 de la Stratégie de croissance accélérée de développement durable (SCADD) est désormais disponible. Elle a été approuvée par les parties prenantes à la mise en œuvre de la stratégie, au cours d’une cérémonie de paraphe ce mardi 16 juillet 2013.

Le bilan de la mise en œuvre de la SCADD est définitivement établi et les perspectives pour les trois prochaines années définies, à travers le paraphe de la matrice de performance 2014-2016, intervenu ce vendredi. Outil principal de mise en œuvre de la SCADD, la matrice de performance 2014-2016 comprend les mesures et les reformes à mettre en œuvre, mais aussi les indicateurs de réalisation pour les trois prochaines années. Elle a été paraphée par six parties prenantes, composées du Gouvernement, des représentants des acteurs de la décentralisation, du secteur privé, de la société civile et des partenaires techniques et financiers.

Alors qu’elle l’était les autres années par la partie gouvernementale et les partenaires techniques et financiers, cette année, conformément aux conclusions de la dernière revue annuelle de la SCADD, la matrice de performance est paraphée par les représentants des différentes parties prenantes afin de les impliquer davantage. « Le paraphe est un acte clé de la bonne mise en œuvre de la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable » a indiqué le Ministre de l’Économie et des Finances, Lucien Marie-Noël Bembamba. Il offre l’occasion de mettre en lumière les dispositions envisagées pour l’amélioration des performances de la mise en œuvre et du suivi de la SCADD » a-t-il expliqué. Les dernières revues annuelles ont en effet mis en évidence des difficultés, notamment l’insuffisance des ressources humaines, matérielle et financière.

Pour la présidente de la Troïka, la représentante résidente de la BAD, Mme Ginette NZAU_MUTETA, « la matrice de performance est un outil fondamental dans le dialogue entre les partenaires techniques et financiers et le gouvernement, puisqu’il s’agit de l’instrument qui nous permet de mesurer annuellement les progrès dans la mise en œuvre de la SCADD »

Source : Justin Yarga, Burkina 24

]]>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *