Fin du Projet veille communautaire dans la région de la boucle du Mouhoun et du district sanitaire de Seguénéga : le Ministère de la santé promet de prendre le relai

Fin du Projet veille communautaire dans la région de la boucle du Mouhoun et du district sanitaire de Seguénéga : le Ministère de la santé promet de prendre le relai

Le projet de veille communautaire mis en  œuvre par le consortium SPONNG, ASMADE et l’ONG Terre des hommes  dans la région de la Boucle du Mouhoun et le district sanitaire de Séguénéga suite au test du projet pilote de certaines fonctions de l’Assurance Maladie Universelle (AMU),est à son terme. Et pour faire le bilan, un forum national a été organisé ce mardi 08 décembre 2020 pour non seulement partager les résultats avec les plus hautes autorités mais aussi plaider pour sa pérennisation.

La mise en place de la veille communautaire a contribué à l’amélioration de l’accès aux soins des groupes vulnérables en permettant un contrôle de l’effectivité de la gratuité des soins et la levée des obstacles culturels, financiers, ou physiques aux services de santé, ainsi qu’en améliorant la redevabilité et la qualité des services de santé.  Ainsi, le dispositif qui est bâti autour des acteurs que sont les cellules villageoises de veille, les comités communaux de veille, les acteurs de la santé et le consortium se veut être un une intervention au cœur de 3 actions entre mutuelles sociales, gratuité des soins et assurance maladie.

La veille communautaire qui s’était donnée  pour ambition de mettre la communauté au cœur du système
de santé aussi bien pour la résolution des problèmes de santé que la redévabilité du système de santé a permis d’impulser une dynamique effective non seulement d’implication active de la communauté sur les questions de santé, mais également d’amélioration des prestations de santé. Ainsi donc, on note en terme de résultat entre autres plus de 1043 barrières recensées dont 60% de résolution, la réfection de routes, la réalisation de forages au profit de CSPS, la construction des latrines, l’éclairage de centres de santé, la mise aux normes et ouverture de CSPS, la dotation de Lits avec matelas à des centres de santé, des réparation d’ambulance et des
renforcement des équipements et des stocks de médicaments.

Pour Bruno Nebié de Tdh par ailleurs chef du projet veille communautaire, la population est beaucoup plus satisfaite de son système de santé car le projet a été source de changements de comportements. Ainsi plus de 85% de populations sont satisfaits de leur centre de santé et quand on leur demande pourquoi, 45% disent tout simplement qu’il y a de l’amélioration du comportement des agents de santé. C’est pourquoi il plaide  à ce que le gouvernement puisse faire le nécessaire pour la continuité des actions du projet. Selon lui, la population a juste besoin d’un minimum financier pour poursuive la veille.

Lionel Ouédraogo, secrétaire général du ministère de la santé, représentant madame la ministre par ailleurs parrain de la cérémonie a promis de faire feux de tout bois pour la relance des activés dans les jours à venir.

Mme Hein Mariam, représentant le ministre recevant la note de plaidoyer des mains du représentant du consortium, Pierre Omer Ouédraogo du SPONG

Quant à la représentante du ministre de l’économie, patron du forum, Marim Hien, le projet de veille communautaire a permis d’améliorer l’accès aux soins des groupes vulnérables par un contrôle de l’effectivité des soins et de la levée des obstacles culturels, financiers ou physiques  aux services de santé, mais aussi contribue au renforcement du dialogue entre communauté et agents de santé. Elle a promis de transmettre la note de plaidoyer à qui de droit afin que des efforts soient faits pour la poursuite des activités au bonheur de la population bénéficiaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *