Société civile: Le SPONG renforce les capacités des acteurs de la santé en analyse et suivi budgétaire

Les responsables de programmes et projets de la société civile active dans le domaine de la santé se familiarise avec les outils d’analyse et suivi budgétaire © Burkina 24

Dans un contexte de financement des programmes et projets de plus en plus rare, l’analyse et le suivi budgétaire sont deux domaines à maîtriser pour bénéficier de la confiance des partenaires techniques et financiers. Pour ce faire, le Secrétariat permanent des Organisations Non Gouvernementales (SPONG) tient un atelier de formation à l’endroit de 25 responsables de programmes et projets de la société civile active dans le domaine de la santé sur l’analyse et suivi  budgétaire.

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet de « soutien à l’implication et la participation de la société civile burkinabè à la Plateforme de Financement des Systèmes de Santé » financé par GAVI-Alliance, cet atelier se veut une réponse au besoin de renforcement des capacités des acteurs en analyse et suivi-évaluation budgétaires dans le secteur de la santé, selon les responsables du SPONG.  Ainsi du 05 au  09 novembre 2012, 25 responsables d’ONG membres du SPONG renforcent leurs capacités d’influence sur les politiques publiques de santé.

Au delà de la mobilisation des ressources, les participants ont appris à se familiariser avec des outils de coordination des ressources dans la lutte contre le VIH/SIDA et les IST © Burkina 24

Pour Christophe Hien, formateur, au-delà de la mobilisation des ressources, les participants apprennent à se familiariser avec des outils de coordination des ressources dans la lutte contre le VIH/SIDA et les IST. Selon lui, « une chose est de pouvoir mobiliser les fonds, une autre en est de les gérer conséquemment, afin de bénéficier de la confiance des bailleurs de fonds. Pour cela il faut instaurer une éthique dans la vie de nos organisations et garder toujours à vue la notion de recevabilité lorsque l’on met en oeuvre un projet. »

En décembre 2010, le Conseil d’Administration de L’Alliance Mondiale pour la Vaccination et l’Immunisation (GAVI-Alliance) a approuvé son plan stratégique 2011-2015: « sauver des vies d’enfants et protéger la santé des populations en élargissant l’accès à la vaccination dans les pays les plus pauvres »

]]>