Eau potable Hygiène assainissement

Faible accès à l’eau potable: La faute à une mauvaise gouvernance du secteur

Faible accès à l’eau potable: La faute à une mauvaise gouvernance du secteur

Le problème d’accès à l’eau potable et à l’assainissement, loin de découler d’une pénurie, serait dû à une mauvaise gouvernance du secteur. Il implique la participation de la société civile, dont les journalistes. C’est ce qu’a déclaré Roukiatou Ouédraogo, coordonnatrice du «Projet eau et assainissement pour tous : pour une société civile forte et entendue en Afrique de l’Ouest» piloté par le secrétariat permanent des organisations non gouvernementales (SPONG ). C’était lors d’une rencontre d’échange avec les journalistes ce 11 juin 2014 à Ouagadougou. Continuer la lecture

Eau et assainissement en Afrique de l’ouest : le SPONG lance un nouveau projet pour renforcer la voix de la société civile, avec l’appui du Fonds des Nations Unies pour la Démocratie

Le Secrétariat Permanent des Organisations Non Gouvernementales (SPONG) a démarré en décembre 2013 un nouveau projet intitulé « Eau et Assainissement pour tous : Pour une société civile forte et entendue en Afrique de l’Ouest » Continuer la lecture

Eau et assainissement en Afrique de l’ouest : Un projet pour renforcer la société civile

La société civile veut faire valoir sa voix et peser sur les décisions gouvernementales en matière d’accès à l’eau potable, à l’hygiène et à l’assainissement (AEPHA).

Sous l’égide de la  Coalition EAU, plateforme regroupant des ONG françaises, huit ONG africaines, dont le SPONG au Burkina, ont concocté un projet, le projet « Eau et assainissement pour tous : Pour une société civile forte et entendue en Afrique de l’Ouest ».

« Il vise à renforcer la voix et l’influence de la société civile dans huit pays de l’Afrique pour un accès à l’eau potable et à l’assainissement pour tous», confie Roukiattou Ouédraogo, coordinatrice du projet au niveau du SPONG. Les organisations des huit pays (Bénin, Burkina, Mali, Cameroun, Togo, Mauritanie, Niger, Sénégal) ont en effet décidé de confier la coordination du projet à la plateforme burkinabè.

Ce projet est financé par le Fonds des Nations Unies pour la démocratie (FNUD) pour la période 2014-2015. Les organisations de chaque pays, précise Roukiattou Ouédraogo, « dérouleront des activités au profit de leurs membres » et des bilans périodes périodiques seront faits au plan régional.

68% de Burkinabè ont accès à l’eau potable

Au Burkina, le SPONG a réuni le groupe thématique  AEPHA pour lancer le projet, ce 20 décembre 2013 à Ouagadougou. Cette rencontre a été aussi l’occasion de mettre à niveau les membres du groupe sur les actualités du secteur eau et assainissement.

Sur ce dernier point, Roukiattou Ouédraogo indique qu’il y  a des acquis. Elle note le sentiment que le gouvernement « prend au sérieux » la problématique de l’eau et de l’assainissement à travers la  création d’un ministère consacré à l’eau, un programme axé sur le secteur depuis 2006 et le plaidoyer mené par le gouvernement sur la construction notamment des latrines.

Les chiffres sont également « de plus en positifs », ajoute-t-elle, en matière d’accès à l’eau. Le niveau de réalisations pour l’approvisionnement en eau potable est en effet passé de 61% en 2010 à 68,5 % en 2012. Quant à l’assainissement, pour la même période, l’accès est passé de 5,7% à 10,1%.

Les défis que relève cependant Roukiattou Ouédraogo, c’est de s’assurer, en ce qui concerne l’assainissement, que les ouvrages réalisés et offerts aux communautés répondent à leurs besoins et s’ils sont utilisés. L’autre défi consiste, pour la société civile, à suivre les engagements pris par l’Etat burkinabè  au plan international dans le secteur de l’eau et de l’assainissement.

Abdou ZOURE

ONG Water Aid : Offrir des technologies d’assainissement qui répondent aux besoins des personnes vivant avec un handicap

Pour WaterAid, l’équité et l’inclusion sont des principes de base pour résoudre les problèmes de marginalisation et d’exclusion et réaliser sa vision qui est celle d’ « un monde où tout le monde a accès à l’eau potable et à l’assainissement ». C’est ainsi que, WaterAid au Burkina Faso a entrepris en 2009 une recherche actionsur des options technologiques adaptées aux besoins des personnes handicapées avec l’appui du Centre Régional pour l’Eau Potable et l’Assainissement à Faible coût (CREPA) . Continuer la lecture

Publication du rapport d’ Enquête de satisfaction des usagers de services et d’ouvrages d’AEP mis en œuvre dans le cadre du PN-AEPA dans 6 communes rurales du Burkina Faso

Le Gouvernement du Burkina Faso a adopté, le 14 décembre 2006, le Programme National d’Approvisionnement en Eau Potable et d’Assainissement (PN-AEPA) à l’horizon 2015, en vue d’améliorer la qualité de vie de la population en assurant un accès équitable et adéquat à l’eau potable et à l’assainissement d’ici 2015 dans un cadre de gestion durable et équilibré de la ressource en eau. Continuer la lecture