3ème congrès/symposium de la nature Economie verte et changements climatiques en réflexion

3ème congrès/symposium de la nature Economie verte et changements climatiques en réflexion

Ouagadougou, Burkina Faso, le 17 Juin 2914. L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) bureau du Burkina Faso et la Fondation NATURAMA organisent du 17 au 19 juin le congrès/symposium de la nature dans la salle des conférences de Ouaga 2000. L’évènement est placé sous le haut patronage du Ministre de l’Environnement et du Développement Durable et a pour thème : « économie verte, adaptation aux changements climatiques et développement durable au Burkina Faso » Des travaux en plénière, des panels, une foire exposition des produits forestiers non-ligneux et des sorties sur le terrain marqueront ce grand rendez-vous des acteurs du secteur de l’environnement.

L’objectif du congrès/symposium de la nature est de contribuer à la promotion du développement durable au Burkina Faso à travers un diagnostic profond des enjeux environnementaux et une capitalisation des approches et pratiques innovantes sur l’économie verte et l’adaptation aux changements climatiques. Il est attendu de cette grande rencontre, l’adoption de recommandations ciblées pour une meilleure promotion de l’économie verte et des mesures d’adaptation aux changements climatiques. Pour M. Idrissa Zeba, Directeur Exécutif de Naturama, « le 3ème congrès/symposium de la nature est une opportunité pour les acteurs du secteur de l’environnement d’échanger et de partager les informations et expériences sur le thème choisi. »

Près de 300 personnes participeront au congrès/symposium de la nature. Prendront part à cette rencontre, des représentants de départements ministériels, des universitaires et chercheurs, des décideurs, des représentants d’organisations de la société civile, du secteur privé et des personnes ressources du Burkina et d’autres pays. « Face aux enjeux du développement durable des réponses adéquates méritent d’être données aussi bien aux niveaux technique, politique et institutionnel » souligne M. Savadogo Moumini, Chef du Programme UICN-Burkina Faso.

La 1ère édition du congrès de la nature a eu lieu en 1995 sous le thème « Education environnementale ». Le 2ème congrès de la nature organisé en 2008 avait pour thème la « valorisation la nature comme solution au chômage des jeunes et la pauvreté ». La particularité de ce 3ème congrès est qu’elle est jumelée avec un symposium pour mieux aborder les questions scientifiques sur la gestion forestière et les changements climatiques.

Au sujet de Naturama
La Fondation NATURAMA est une organisation non gouvernementale (ONG) associative à but non lucratif, créée en décembre 1990 au Burkina Faso. Son siège est à Ouagadougou.

NATURAMA est un regroupement de personnes morales (clubs, associations relais, associations partenaires, organisations villageoises, etc.) ayant en commun le souci d’œuvrer à la propagation et à la réalisation d’objectifs de conservation des ressources naturelles et de promotion d’un développement humain durable.

Elle polarise son action sur des problèmes critiques d’environnement et voudrait assurer une liaison entre le mouvement de conservation de la nature et les opérateurs du développement socio-économique.

La mission de NATURAMA est de « promouvoir les idéaux de conservation et de développement au sein de la société Burkinabè en vue d’améliorer les conditions de vie des populations ».

NATURAMA est membre de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et représentant de BirdLife au Burkina Faso.

Au sujet de l’UICN
L’UICN, Union internationale pour la conservation de la nature, aide la planète à trouver des solutions pragmatiques aux problèmes les plus urgents de l’environnement et du développement. Valoriser et conserver la nature, assurer une gouvernance efficace et équitable de son utilisation, et développer des solutions basées sur la nature pour relever les défis mondiaux du climat, de l’alimentation et du développement, tels sont les domaines dans lesquels s’exercent les activités de l’UICN. L’Union soutient la recherche scientifique, conduit des projets dans le monde entier et réunit les gouvernements, les ONG, les organisations internationales et les entreprises en vue de générer des politiques, des lois et de bonnes pratiques.

L’UICN est la plus ancienne et la plus grande organisation mondiale de l’environnement. Elle compte plus de 1 200 Membres (dont 10 au Burkina Faso), gouvernements et ONG, et près de 11 000 experts bénévoles (dont 50 au Burkina Faso) dans quelque 160 pays. Pour mener à bien ses activités, l’UICN dispose d’un personnel composé de plus de 1 000 employés répartis dans 45 bureaux et bénéficie du soutien de centaines de partenaires dans les secteurs public, privé et ONG, dans le monde entier.

Pour contribuer au Programme quadriennal de l’UICN, le Programme Afrique centrale et occidentale (PACO) se fonde sur 5 programmes thématiques régionaux (PTR) qui développent une vision régionale et mettent en œuvre leurs programmes et projets : Conservation des Forêts ; Eau et Zones Humides ; Zones Marines et Côtières ; Aires Protégées ; Droit, Politique et Gouvernance. Le PACO s’étend sur 25 États et est soutenu par des bureaux de Programme pays et des bureaux de projets. www.iucn.org/paco IUCN on Facebook IUCN on Twitter

Pour de plus amples informations, prière de contacter :

Félicité Mangang
Tél : 71 22 19 59
felicite.mangang@iucn.org

Patrice DA
Tél : 76 24 14 06
patrice.da@naturama.bf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *