Eau potable Hygiène assainissement

Eau & Assainissement pour tous : Les acteurs évaluent la contribution du projet au renforcement du SPONG

Les partenaires & membres du Groupe thématique AEPHA, évaluent la contribution du projet PEAT/FNUD au renforcement du SPONG
Les partenaires & membres du Groupe thématique AEPHA, évaluent la contribution du projet PEAT/FNUD au renforcement du SPONG

Les partenaires & membres du Groupe thématique AEPHA, évaluent la contribution du projet PEAT/FNUD au renforcement du SPONG

Les membres du Groupe Thématique Eau Potable, Hygiène et Assainissement (AEPHA) du Secrétariat Permanent des Organisations Non Gouvernementales (SPONG) ont tenu une rencontre d’échanges, le lundi 06 Juin à Ouagadougou avec l’équipe d’évaluation du Fonds des Nations Unies pour la Démocratie (FNUD), partenaire financier du projet. Il s’est agi d’analyser les acquis et les défis du projet, de relever les leçons apprises et d’évaluer la contribution de ce projet au renforcement du SPONG.

En rappel, le projet régional intitulé Eau et Assainissement pour tous : pour une société civile forte et entendue en Afrique de l’ouest (PEAT/FNUD), coordonné par le SPONG, a été mis en œuvre sur deux (02) ans (2014-2015) dans 8 pays (Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Togo), pour un accès à l’eau potable et à l’assainissement pour tous, avec pour objectif de renforcer la voix et l’influence de la société civile dans les 8 pays.

Rencontre d’évaluation de la contribution du projet « PEAT/FNUD » au renforcement du SPONG, lundi 6 Juin à 11H

Dans le cadre de ses activités de suivi et influence des politiques publiques, le SPONG a bénéficié du soutien du Fonds des Nations Unies pour la Démocratie (FNUD) pour renforcer sa structuration, son implication et sa participation aux dialogues nationaux et internationaux dans le secteur de l’eau et l’assainissement.

Ce projet régional intitulé Eau et Assainissement pour tous : pour une société civile forte et entendue en Afrique de l’ouest (PEAT/FNUD), coordonné par le SPONG, s’est mis en œuvre sur deux ans (2014-2015) dans 8 pays (Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Togo), pour un accès à l’eau potable et à l’assainissement pour tous, avec pour objectif de renforcer la voix et l’influence de la société civile dans les 8 pays.

En vue d’évaluer la contribution du projet au renforcement du SPONG, et surtout votre regard en tant que membre ou partenaire du Groupe thématique AEPHA –SPONG, l’équipe d’évaluation du FNUD qui sera au Burkina le 06 juin 2016, souhaite une rencontre avec des personnes ayant participé aux activités entreprises dans le cadre du projet.

La rencontre d’évaluation de la contribution du projet « Eau et Assainissement pour tous : pour une société civile forte et entendue en Afrique de l’ouest (PEAT/FNUD) » au renforcement du SPONG se tiendra le Lundi 06 juin 2016 de 11H00 à 13H00 au SPONG

Accès à l’eau potable: « Il n’y a pas moyen de reculer » (Roukiattou Ouédraogo du SPONG)

Ce seul forage ne suffit pas à résorber les besoins en eau de la population de Rissiam

Ce seul forage ne suffit pas à résorber les besoins en eau de la population de Rissiam

Le Président Kaboré continuera d’avoir dans ses bottes de Chef de l’Etat le Secrétariat permanent des organisations non gouvernementales (SPONG). A moins que sa promesse de campagne qu’est « zéro corvée d’eau » devienne une réalité dans le quotidien des populations burkinabè, notamment celles rurales. Pour y veiller, le collectif composé d’environ 200 ONG multiplie ses actions de plaidoyer.  Ce jeudi 21 avril 2016, le collectif a mené une campagne à Rissiam dans la province du Bam. Il s’agit ici d’agir pour que ne soit pas relayée au second plan la question de l’accès à l’eau (potable surtout) pour tous. Continuer la lecture

IRC : 3,3 millions d’euros pour les services d’hygiène et d’assainissement

IRC : 3,3 millions d’euros pour les services d’hygiène et d’assainissement

OUAGADOUGOU, 1er juin 2014 – IRC démarre au Burkina Faso un projet d’un montant de 3,3 millions d’euros, cofinancé par l’Union européenne. L’objectif de cette initiative est d’assurer et de pérenniser, d’ici quatre ans, les services d’hygiène et d’assainissement pour 100 000 personnes dans six municipalités rurales de la Gnagna. Continuer la lecture

Faible accès à l’eau potable: La faute à une mauvaise gouvernance du secteur

Faible accès à l’eau potable: La faute à une mauvaise gouvernance du secteur

Le problème d’accès à l’eau potable et à l’assainissement, loin de découler d’une pénurie, serait dû à une mauvaise gouvernance du secteur. Il implique la participation de la société civile, dont les journalistes. C’est ce qu’a déclaré Roukiatou Ouédraogo, coordonnatrice du «Projet eau et assainissement pour tous : pour une société civile forte et entendue en Afrique de l’Ouest» piloté par le secrétariat permanent des organisations non gouvernementales (SPONG ). C’était lors d’une rencontre d’échange avec les journalistes ce 11 juin 2014 à Ouagadougou. Continuer la lecture